Serious Game

Home > Serious Game

Accélérateur d’expérience par nature

Pédagogie unique du G4 qui s’appuie sur les jeux de simulation d’un projet grandeur réel, c’est ce qui fait toute la différence entre une école théorique et une école qui a les pieds sur terre !

Un projet annuel sur une problématique donnée par une entreprise simulant de la façon la plus réaliste possible la conception, la mise en œuvre et l’exploitation d’un système informatique. Le tout encadré par des Chefs de Projet professionnels et compétents.

Une véritable équipe PROJET, jusqu’à 60 participants, encadrés par des consultants…

Au-delà des cours théoriques en management de projet, nous souhaitions donner aux élèves la vision globale et en profondeur de ce qu’est un projet complexe en entreprise (refonte d’une infrastructure, mise en place d’un ERP, lancement d’un jeu vidéo, …), ainsi que des difficultés rencontrées (risques techniques et humains). C’est pourquoi nous avons développé une méthodologie pédagogique innovante et unique en 4 étapes :

Projets Classique -> Cercles de Projet -> TECHGAME -> SIMGAME.

Le TECHGAME :
Après une première année de cycle Ingénierie pendant laquelle ils ont eu plusieurs petits projets à dominante technique, les apprenants vont pouvoir se frotter à un projet de plus grande ampleur (durée : 1an) pour leur deuxième année : Le TECHGAME.
Ce projet va leur permettre d’aborder les méthodes agiles (en particulier la méthode SCRUM), avec la mise en œuvre des cérémonies (daily scrum, revue de sprint, rétrospective de sprint).
A travers ce projet, ils vont renforcer leurs connaissances en méthodologie projet. Les fondamentaux du management sont abordés et directement appliqués en groupe de 10 à 12 personnes.
Ce projet est avant tout une simulation à taille réelle. La pédagogie du TECHGAME est axée sur la pratique, la prise de décision et l’expérimentation.
La réussite de ce projet, à vocation entrepreneuriale, est conditionnée à l’investissement, l’implication et l’humilité des apprenants.
Les apprenants sont accompagnés au quotidien par un Support Projet Opérationnel Terrain (SPOT) accompagné de leur Coordinateur Pédagogique (COP) dans toutes les phases du projet.
Les apprenants sont seuls à produire, il n’y a pas de ressources extérieures pour les aider (contrairement au SIMGAME).
Le projet se déroule en 3 grandes phases : le cadrage, le MVP (minimum viable product) et les sprints opérationnels.
Les apprenants sont mis en condition pour leur apprendre à rendre des comptes à une autorité (ici un actionnaire majoritaire). Ils sont ainsi challengés sur le respect des contraintes financières, les exigences, etc.
Le travail des équipes est suivi grâce à des réunions d’avancement et des comités de pilotage.
Une phase de clôture permet de restituer aux apprenants les bonnes pratiques et de mettre l’accent sur les axes d’améliorations possibles.
Enfin, le TECHGAME est aussi un projet qui a pour vocation à préparer le SIMGAME.

Le SIM GAME :
Le principe de la simulation d’un vrai projet d’entreprise reste le même que le TECH GAME. Le niveau d’exigence et la complexité de la conduite de projet sont fortement augmentés.
Le SIM GAME est un projet, par promotion, annuel, qui vise à simuler l’organisation opérationnelle optimale dans le cadre d’un grand projet informatique. Tous les membres d’une promotion participent à ce SIM GAME. Le sujet est donné par un client réel qui va suivre l’avancée des travaux pendant toute l’année.
En début d’année, les équipes projet sont constituées (Client, Maitrise d’ouvrage, Maitrises d’œuvre). Elles sont managées par des consultants spécialisés (organisation, support technique, qualité, sécurité, recette …). L’année démarre par une phase d’appel d’offres mettant en concurrence des équipes.
Les réalisations doivent être faites par les apprenants de première année (et de classes prépas selon le dimensionnement du projet) et concentrées sur une seule semaine ; les apprenants de troisième année jouant le rôle de chef de projet. Nous appelons cela le Speed Coding.
Le travail des équipes est suivi grâce à des réunions d’avancement hebdomadaires et des comités de pilotage mensuels.